Vivaldi II, Mark di Suvero, 1997

 

Poutrelles d’acier peintes — École Supérieure d’Art et Design — Place des Beaux-Arts, 26000 Valence.

 

Né  en 1933, Mark di Suvero s’est formé à l’Université de Santa Barbara en Californie. Il s’oriente rapidement vers des structures en acier en récupérant les matériaux dans des casses. En désaccord avec la politique de son pays au cours de la Guerre du Vietnam, il crée La Tour de la Paix à Los Angeles. En 1972, il quitte les Etats-Unis pour l’Europe et ouvre un atelier à Chalon-sur-Saône. Reconnu internationalement, il produit dès lors des sculptures monumentales faites de poutrelles d’acier soudées et peintes en rouge. Il est l’auteur de l’oeuvre Etoile Polaire, exposée devant la gare de Grenoble.

Vivaldi a été achetée dans le cadre du 1% lié à la construction des Beaux-Arts à la suite de la première biennale de sculpture de Valence en 1990. L’œuvre originelle a été remplacée par Vivaldi II en 1997. Elle se compose de poutres métalliques. Trois d’entre elles sont fixées au sol. Elles rayonnent autour d’une ellipse centrale que l’artiste nomme le nœud ou le point nodal (centre de gravité de la sculpture). De ce nœud, est élaborée une structure complexe faite de lignes obliques, horizontales ou verticales. Le spectateur est invité à circuler dans la sculpture, à l’investir afin de l’aborder selon différents points de vue. Mark di Suvero joue sur l’équilibre. Il articule son travail autour des notions de mouvement et d’occupation de l’espace.