Sans titre, Paul Guiramand, 1969

L’artiste initialement peintre et graveur français, s’est orienté vers la nouvelle technique qu’est la mosaïque et présente ici une de ses oeuvres majeures. Des couleurs vives et chaudes alliées à des motifs abstraits font ressortir de cette oeuvres gaieté apaisante propice à la sérénité d’un lieu comme la Bibliothèque Inter Universitaire des Sciences où se trouve l’oeuvre.

 

Pierres et pâte de verre, Hall d’entrée de la Bibliothèque Inter Universitaire des Sciences, Campus de Saint-Martin-d’Hères/Gières.

 

Peintre et graveur français, Paul Guiramand est né en 1926 dans l’Aisne. Arrivé à Paris dans les années 1930, il entre à l’Ecole des Beaux-Arts en 1943. Il fait alors partie des jeunes peintres de la Nouvelle Ecole de Paris, mouvement d’avant-garde opposé à l’expressionisme allemand, tendant vers l’abstraction et privilégiant le rôle de la couleur en peinture. En 1952, l’artiste reçoit le prix de Rome, il part ainsi séjourner quelques temps en Italie. A son retour, le succès l’accompagne, il expose désormais dans le monde entier.

Intéressé par de nouvelles techniques, il s’oriente vers la mosaïque. Une des ses œuvres majeures est la grande mosaïque réalisée pour la Bibliothèque Inter Universitaire de Sciences du campus de Saint-Martin-d’Hères/Gières. L’artiste reprend ici des tons rappelant ses premières créations oscillant entre l’ocre, le rouge, le jaune et l’orangé. Les personnages semblent flotter dans une mer de couleurs, motif poussé aux limites de l’abstraction. Par l’utilisation de couleurs vives Paul Guiramand propose une œuvre empreinte d’une certaine gaieté ce qui confère au lieu calme et sérénité, aspects propices au climat d’une bibliothèque.