Sans titre, Jackie Dumonteil, 2001

L’artiste a travaillé la peinture et des polycarbonate translucides pour réaliser cette fresque de façade, de l’extension de l’Ense3. Le bâtiment se fond dans une jungle artificielle grâce à des effets de flou homogènes rappelant des feuillages verts et jaunes sur fond bleu ciel.

 

Peinture acrylique et plaques de polycarbonate, Bergès, Grenoble INP, Campus de Saint-Martin-d’Hères/Gières.

 

Réalisée par Jackie Dumonteil, cette œuvre se situe sur la façade de l’extension de l’Ecole d’ingénieurs pour l’énergie, l’eau et l’environnement. Pour concevoir une telle fresque, l’artiste a travaillé en deux temps. Tout d’abord, le fond fut peint à la peinture acrylique. Assemblement de motifs abstraits verts et jaunes, l’œuvre forme dans son ensemble le feuillage d’un arbre, ce dernier se détachant sur un fond bleu. Ensuite, des plaques de polycarbonate translucides furent posées par-dessus. Ces dernières permettent de fondre les couleurs de la fresque entre elles en créant ainsi un effet flou. Toute cette installation atténue, en quelque sorte, les lignes rigides du bâtiment qui est intégré de manière ‘’naturelle’’ dans l’environnement. Ce dispositif allège la masse imposante de l’édifice allant jusqu’à le faire disparaitre dans la nature environnante, et plus particulièrement lorsque les arbres sont parés de leurs feuilles. Ici, l’artiste poursuit la tradition propre au campus grenoblois qu’est l’intégration totale des bâtiments dans le paysage aux alentours.