Le Point de vue, Pierre Székely, 1971

Cette sculpture visible dans le patio du bâtiment Pierre Mendès France de l’UGA est une invitation à la réflexion comme “une fenêtre qui invite l’esprit à la considération des perspectives lointaines’’. Ce serait, selon l’ensemble d’oeuvres dont font également partie Parole et Front, une des fonctions de l’Université.

 

Granit de Bretagne taillé à la flamme — Patios du bâtiment Pierre Mendès France, UGA, Campus de Saint-Martin-d’Hères/Gières.

 

Sculpteur, architecte et philosophe, Pierre Székély se tourne très tôt vers l’art monumental. Artiste prolifique ses œuvres sont dispersées dans plusieurs pays et capitales du monde. En 1983, il crée le Monument à la paix, offert à Budapest ainsi que L’Oiseau Impossible donné à l’Etat d’Israël par François Mitterrand. Docteur honoris causa au sein de l’Académie Royale des Beaux-Arts de La Haye, il est l’inventeur, en collaboration avec des ingénieurs de la Société Air-Liquide, d’un procédé de taille du granit au chalumeau. Cette technique confère un aspect particulier à la pierre comme si elle avait été érodée naturellement.

Point de vue fait partie d’un ensemble composé de trois œuvres avec Front et Parole. Rassemblées, ces sculptures peuvent exprimer le chemin d’une idée naissant dans la tête avant d’être exposée oralement selon un point de vue particulier. Située dans le patio d’un des bâtiments de l’Université Pierre Mendès France, l’œuvre est composée d’un carré évidé en son centre, reposant sur une base cubique. A l’intérieur, une sphère est posée, tangente à sa base. Székély compare cette structure à ‘’une fenêtre [qui] invite l’esprit à la considération des perspectives lointaines’’. L’artiste invite ainsi le spectateur à la réflexion en façonnant la pierre selon son point de vue…

Cliquez ici pour accéder au catalogue raisonné de l’oeuvre de Pierre Székely.