Front, Pierre Székely, 1971

Faisant partie d’un ensemble d’oeuvre en granit du Sidobre taillé à la flamme, censé représenter les fonctions de l’université, Front évoque par ses formes sobres et uniques une boîte crânienne, lieu de pensée et de réflexion, propres à l’université.

 

Granit de Bretagne taillé à la flamme — Entrée Ouest du bâtiment Pierre Mendès France (U.G.A.), Campus de Saint-Martin-d’Hères/Gières.

 

Sculpteur, architecte et philosophe, Pierre Székely se tourne très tôt vers l’art monumental. Artiste prolifique ses œuvres sont dispersées dans plusieurs pays et capitales du monde. En 1983, il crée le Monument à la paix, offert à Budapest ainsi que L’Oiseau Impossible donné à l’Etat d’Israël par François Mitterrand. Docteur honoris causa au sein de l’Académie Royale des Beaux-Arts de La Haye, il est l’inventeur, en collaboration avec des ingénieurs de la Société Air-Liquide, d’un procédé de taille du granit au chalumeau. Cette technique confère un aspect particulier à la pierre comme si elle avait été érodée naturellement.

Front fait partie d’un ensemble composé de trois œuvres avec Point du vue et Parole. Rassemblées, ces sculptures peuvent exprimer le chemin d’une idée naissant dans la tête avant d’être exposée oralement selon un point de vue particulier. Elles symbolisent l’Université et ses fonctions. Implanté sur le parvis d’un des bâtiments de l’Université Pierre Mendès France, l’œuvre est composée de différents blocs de granit. Cet emboitement de volumes géométriques, d’une extrême sobriété un exemple de la sculpture architecture. Taillées à la flamme, les surfaces ainsi façonnées entretiennent un rapport privilégié avec la lumière. Fragmenté en différentes parties, Front peut évoquer par sa forme celle de la boite crânienne, lieu de la pensée et de la réflexion, aspects propres à l’Université.

Cliquez ici pour accéder au catalogue raisonné des oeuvres de Pierre Székely.