Deck François, 1993, Faire le Chemin en marchant

Les plaques de fonte installées au long de l’avenue Centrale par l’artiste viennent rivaliser avec la verticalité des bâtiments construits sur le Campus. Schématisation d’une usine, on peut supposer que ces oeuvres matérialisent les chemins que l’on parcours pour accéder aux différentes voies que propose l’Université Grenoble Alpes.

 

Plaques en fonte de fer, Entrée principale du bâtiment Pierre Mendès France, Campus de Saint-Martin-d’Hères/Gières.

 

C’est après la construction du bâtiment du premier cycle des sciences sociales de l’Université Pierre Mendès France que François Deck réalise son œuvre. Afin de ne pas rivaliser avec la verticalité de l’architecture, l’artiste fait le choix d’une installation plane, placée au niveau du sol. Par sa position, cette œuvre marque les entrées Nord et Sud du bâtiment.

Réalisée en plaque de fonte, matériau identique aux plaques d’égouts, l’installation est composée de modules géométriques. Représentant de manière schématique une usine, la forme se décompose en 3, 7 et 8 parties pouvant être lues individuellement. Par ailleurs, on remarque que le motif de l’usine est récurrent puisqu’il est reproduit de nombreuse fois en relief sur les plaques de métal. Installée en même temps que la mise en place de la voirie, cette œuvre s’inscrit dans un damier de béton formant un chemin pour accéder aux différents bâtiments. Par sont titre ‘’Faire le chemin en marchant’’, l’artiste fait peut-être référence au chemin à parcourir pour rejoindre les différents pôles de l’université.